Archives de Catégorie: vélo

Claude – il fait chaud !

Finalement, contrairement à ce que l’on pourrait penser, je trouve l’exercice plus difficile en été qu’en hiver, parce qu’il fait CHAUD ! Et qui plus est, je transpire énormément.
Du coup, le vélo d’appartement m’attire davantage qu’en hiver, parce que je peux brancher mon ventilateur et moins souffrir de la chaleur !
Et vous, ça se passe comment ? Najiba, Bernadette, Karima, Marny???

N’oubliez pas, pour écrire un billet c’est https://antibedaine.wordpress.com/wp-admin/post-new.php

Et davantage de détails et de précisions ici

4 Commentaires

Classé dans vélo

Claude – Merci à Jeannette

d’avoir fait le premier pas ! Je ne disais rien parce que je ne veux pas monopoliser la conversation 😉
Pour vous réponder à votre question sur le premier RV, oui, je suis déjà passée par là et ça a vraiment été un encouragement à continuer !
D’ailleurs, comme ça avait été filmé par France2, c’est ici, et vous pouvez le regarder.
Alors je vais vous dire où j’en suis.
Je marche toujours beaucoup, podomètre à la hanche. Minimum 6,000 pas, maximum, 18,000 pas, mais ce jour-là, j’étais sur les rotules.
En moyenne, plutôt autour de 11,000 pas. Vélo ou marche rapide, avec le cœur qui bat à 125-130, quatre fois par semaine, les bonnes semaines, et trois, les mauvaises semaines.
Pour moi, la nourriture, c’est le plus difficile, je suis totalement somnolente après les repas, donc si à midi, je mange à la maison après m’être fait à manger, je m’endors presqu’obligatoirement sur mon canapé après ! Et là, l’après-midi est fichu.
Alors que si je suis dehors, je n’ai pas le choix et je marche ! 😉
Et les autres, vous faites quoi ?
Pour écrire un billet, allez à https://antibedaine.wordpress.com/wp-admin/post-new.php

Poster un commentaire

Classé dans alimentation, difficile, marche, vélo

Claude – trois mois et demi

En stage à la Salpêtrière, début février, voilà trois mois que je « travaille » contre mon cholestérol et ma tension.
Ce que je trouve le plus facile, c’est la marche à pied avec un podomètre. Pour moi, Paris a rétréci et je suis passée de 6 000 pas en moyenne à 11 000 pas, toujours en moyenne.
Suivant les conseils de notre kinési de choc, je ne m’asseois plus dans le métro, je monte tous les escaliers à pied, lentement parfois, quand il y a six étages, mais je les monte. Et parfois, ma résistance nouvellement acquise m’étonne.
Ce que je trouve le plus difficile, c’est de continuer à marcher vite, ou de pédaler vite, à mon seuil d’essoufflement quand il fait très chaud, comme la semaine dernière.
Ce avec quoi j’ai du mal aussi, c’est la nourriture.
Que deux fruits par jour en période estivale, quand j’aurais envie de me gorger de pêches, c’est difficile. Il y a des jours où je craque. Trois, ce serait plus jouable, mais j’essaie de jouer le jeu le plus possible.
Et vous, vous en êtes où ?

Poster un commentaire

Classé dans alimentation, difficile, facile, marche, vélo